L’apprentissage du thé


Je suis tombée récemment sur ce reportage de NHK (grande chaîne de télévision japonaise) relatant l’apprentissage de la préparation du thé matcha dans les écoles.

Au moment où le Japon et son lot de douleurs et de problèmes concentrent toute notre attention et sympathie, je suis touchée par cette image. Celle d’un japon éternel, où l’importance d’un bon thé et de sa bonne préparation s’apprennent , avec sérieux et concentration, aux garçons et aux filles dès l’école primaire.

Thé noir Japon aspect sec

Dans ce temps de chaos, nos amis japonais forcent notre admiration par leur retenue, leur réserve. Dans le livre « la Vie du thé, Esprit du thé » (édition JCG, 1999) Soshitsu Sen le15ème (1923), grand maître de thé de l’école Urasenke et descendant direct de Rikyû, consacre un chapitre à l’admiration qu’ont les Japonais pour la retenue. Il nous explique que « la retenue, quand elle fait preuve de délicatesse […], est une qualité à laquelle on peut identifier le sens japonais de la beauté et la définir comme une attitude esthétique ».
Ce concept peut paraître, à nous occidentaux, quelque peu insaisissable et contradictoire. Soshitsu Sen l’explique en disant que cette attitude est “ comme l’expression par la retenue de l’expression “. Il illustre son propos en soulignant que « l’espace vide dans la peinture est un témoignage de la retenue de l’artiste […] et que […] cette retenue produit une énergie, une tension, qui naît de concentration de l’expression ». Tout ceux qui ont côtoyé des Japonais ont fait l’expérience de cette retenue, de cette réserve, de cette sensibilité dans attention à l’autre et de la nécessite du “ lire et comprendre entre les lignes “.
Maître Rikyû Sen souhaitait créer « un monde de tranquillité » par la Voie du Thé et fut le grand inspirateur du style Wabi, c’est à dire « simple et sain », dans la cérémonie du thé. Il a ainsi résumé la véritable signification du thé : « Le thé n’est rien d’autre que ceci : Faire chauffer de l’eau Préparer le thé Et le boire convenablement C’est tout ce qu’il faut savoir » Poursuivre la Voie du thé est mettre en pratique cette simplicité, avec retenue et attention.
Et ce sont ces qualités indispensables qui sont transmises, génération après génération, aux petits japonais, dés leurs plus jeunes âges.

Thé noir Japon aspect sec

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *