Nouveau statut pour les Rooibos


Après les thés de Darjeeling et ceux de Boséong en Corée du sud, l’Union Européenne vient d’accorder une Indication Géographique Protégée ou IGP au Rooibos d’Afrique du Sud.

Son nom, désormais protégé, comme une marque, dans le monde entier, implique que ce produit est issu d’un endroit précis, avec des caractéristiques spécifiquement dûes à son terroir d’origine spécifique.

Cette décision signifie que, seuls les producteurs sud africains de rooibos et de honeybush ont désormais le droit de désigner par ce nom, leurs plantes indigènes. Aucun autre pays ne pourra, en aucune façon revendiquer, acheter ou posséder cette terminologie.

Eux seuls en ont la propriété exclusive, ce qui leur permet ainsi de contrôler, garantir et protéger l’origine de cette plante, qui pousse exclusivement sur les plateaux semi-arides du Cederberg, dans l’arrière pays du Cap (environ 190 km).

Si cette nouvelle n’a pas provoqué de  » tempête  » dans une tasse de thé, elle est néanmoins primordiale, voire vitale pour l’Afrique du Sud, car elle va ouvrir au Rooibos de nouveaux marchés.

Actuellement, le chiffre d’affaires de la filière est d’environ 42 millions d’Euros pour une production de 15 000 tonnes. 45 à 50% partent directement à l’exportation et principalement en Europe et aux USA.

Le nom scientifique du Rooibos est l’Aspalathus linearis. C’est un buisson d’environ 1,50 m de haut composé de tiges avec de nombreux rameaux plus fins recouverts de feuilles vert clair en forme d’aiguille qui ne se récoltent que pendant 3 mois, de janvier à mars, soit l’été.

Les plants sont taillés à environ 30 cm du sol. Feuilles et rameaux passent dans des rouleaux mécaniques qui les coupent à différentes longueurs. Ils sont ensuite disposés en tas, à l’extérieur. Avec les sucs libérés, l’oxydation commence et dure 12 heures. C’est elle qui donne à la plante sa couleur rouge caractéristique. Les feuilles sont séchées au soleil, humidifiées, puis, une fois nettoyées de toutes impuretés, étuvées et conditionnées.

Le Rooibos est connu pour ses substances anti-oxydantes qui protègent les cellules contre le vieillissement et le stress.

Comme cette plante n’appartient pas la famille des camélia sinensis, ce n’est donc pas du thé , c’est une tisane, qui, par conséquence, ne peut pas avoir de théine.

http://www.iol.co.za/business/news/rooibos-tea-ruling-gives-exporters-boost-1.1724041#.VACh-s0YzM1

Rooibos

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *