Thés style Pu-Ehr de Thaïlande


Une poignée de petits planteurs, éparpillés dans les provinces nord de la Thaïlande, appartenant aux ethnies Shan, Akkha ou Lisu produisent un thé de style Pu-Ehr à partir des feuilles des théiers sauvages et les transforment selon des méthodes transmises oralement. Dans ces ethnies, la fabrication du thé, et de cette famille en particulier, est un héritage culturel ancien car la forêt a toujours été considérée un lieu privilégié pour la récolte des plantes.

Les feuilles suivent à peu près le même mode de fabrication que le Pu-Ehr chinois, bien que certaines variantes puissent apparaître suivant les faiseurs. Comme en chine, on trouvera un thé de style Pu-Ehr SHENG, et un thé de style Pu-Ehr SHOU. La production de ces thés post-fermentés se ferait 2 fois par an, au printemps et à l’automne.

Qu’est ce que le thé de style Pu-Ehr appelé aussi thé post fermenté ou thé sombre?

C’est à la fois un mode de fabrication puis de vieillissement des feuilles qui, par un procédé de sudation, entraine une fermentation microbienne et fait évoluer le caractère gustatif du thé.

Il y a deux catégories de thés post-fermentés. La première appelée SHENG, terme chinois, est celle où, à partir d’un thé Pu-Ehr vert, les feuilles, compressées, vieillissent, lentement, naturellement, pendant plusieurs années, un peu comme le vin où le temps fait évoluer son goût. C’est pourquoi, un Pu-Ehr SHENG est un thé vivant. Il est vendu sous forme de galette ou de cake de différentes tailles.

La seconde, dénommée par SHOU  fait subir aux feuilles une méthode de vieillissement accélérée.

L’élaboration de thés post-fermentés est la spécialité d’une région chinoise, le Yunnan, et, plus particulièrement, des lieux situés autour d’une ville appelée Pu-Ehr. Celle-ci a, d’ailleurs, donné son nom à cette famille de thé, connue désormais sous le nom de thés Pu–Ehr.

Le thé de style Pu-Ehr thaïlandais Sheng 2014 offre de longues feuilles, souvent fines et quelque peu irrégulière, de couleur un peu terne, dans les gris argenté tirant sur l’olive et parsemé de tips plus clairs. La liqueur est douce, un peu courte en bouche mais avec avec un bon équilibre entre verdeur et douceur.

Le thé de style Pu-Ehr thaïlandais Shou 2014  a un aspect sec très irrégulier avec beaucoup de stalks. Les feuilles sont très noires avec des reflets bruns. Son nez évolue entre des notes de sous-bois très humides. Pour avoir beaucoup d’arômes, la liqueur n’en est pas moins douce et sans astringence. Des accents de cave et de terre humide évoluent pendant la dégustation.

La production de cette famille de thé est très confidentielle en Thaïlande, aussi vous risquez d’avoir un peu de mal à en déguster.

Sheng et Shou Thaï

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *