Le Plum tea


 

Ils portent des noms différents suivant les pays mais, quelque soit l’endroit, leur ramure de fleurs délicates, arachnéennes, est partout aussi saisissante. Que la campagne coréenne était jolie parée de cette canopée rosée à l’intensité plus ou moins prononcée suivant les variétés.

On a l’habitude de l’appeler cerisier, mais je crois que, sans être pour autant experte en botanique, que ces arbres appartiennent à la famille des prunus. Les Coréens du sud disent que, chez eux, cet arbre serait une variété d’abricotier, propre à leur pays.cerisier en fleur

Vers la mi-mars, les producteurs de thé cueillent les fleurs, les mélangent au thé vert et proposent un délicieux « Plum tea ».

La liqueur est absolument exquise. Elle développe un goût très fin de noyau et d’amande qui perdure et se marie délicatement au végétal du thé vert. Il se dit que ce mélange purifierait le sang et serait un léger analgésique contre des douleurs variées.

Le mélange peut être acheté tout fait mais on peut aussi le préparer soit-même en rajoutant 6 à 7 fleurs de prunier à son thé vert. 3 infusions successives sont possibles.

Plum tea

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *